Gratuité dans les espaces de coworking

Entrepreneurs, travailleurs indépendants, profitez de la gratuité des espaces co-working dans les hôtels d’entreprises de la Communauté d’agglomération de Castres-Mazamet :

  • l’Arobase, ZAC du Causse à Castres,
  • le Centre Bradford, 3 rue Bradford à Aussillon.

Gratuité jusqu’à la fin de l'année 2020.

Sur réservation au 05 63 73 51 10 pour L’Arobase et au 05 63 73 50 70 pour le Centre Bradford

Pour plus d’informations : https://www.castres-mazamet.fr/hotels-et-pepiniere-dentreprises/larobase et https://www.castres-mazamet.fr/hotels-et-pepiniere-dentreprises/le-centre-bradford

Revue de presse

 

« Je suis mieux-là plutôt que d’être sur une table dans mon salon… »

Nicolas Parodi

La Dépêche du Midi du jeudi 8 octobre 2020

 

L’Agglo prolonge la gratuité de ses espaces de télétravail

ouverts à tous

 

Nicolas Parodi
Nicolas Parodi

La communauté d’agglomération a décidé de prolonger la gratuité des espaces de coworking situés dans les hôtels d’entreprises qu’elle gère à Castres et à Mazamet.

Durant le confinement, la communauté d’agglomération de Castres-Mazamet avait décidé de ne plus prélever les loyers des entreprises locataires de bâtiments appartenant à la collectivité. Et pour "soutenir l’activité économique et favoriser l’accueil de télétravailleurs" au sein des hôtels et pépinières d’entreprises gérés par la collectivité dans ce contexte sanitaire, les élus viennent de prolonger jusqu’au 31 décembre la gratuité de l’occupation des espaces de coworking de l’Arobase sur le Causse à Castres et du centre Bradford à Mazamet. Le tarif habituel était de 10 € à la journée. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de ces salles équipées de bureaux et d’espaces de réunion et de rendez-vous, avec un accès à une imprimante et une photocopieuse, qui offrent un cadre de travail idéal. À l’image de Nicolas Parodi qui profite de ces installations depuis cet été pour développer son entreprise en cours de création de production de podcasts, moyen technologique qui permet de diffuser sur internet du contenu audio. Ce Castrais de 43 ans trouve à l’espace de télétravail situé à l’étage de l’hôtel d’entreprises de l’Arobase l’environnement de bureau dont il a besoin. "Il y a une très bonne connexion internet et la présence d’autres entreprises, établies ou en création, permet des rencontres, explique ce chef d’entreprise qui apprécie notamment la présence dans les murs de l’Arobase de la Technopole, structure qui accompagne les jeunes entreprises innovantes. Je suis mieux-là plutôt que d’être sur une table dans mon salon. Et si je dois enregistrer quelqu’un c’est plus confortable. C’est très calme, très sympa et gratuit. Je n’ai évidemment pas de fonds pour louer des bureaux !".

Nicolas Parodi a donc tous les outils pour lancer son entreprise et ne regrette donc pas d’avoir choisi Castres pour s’installer avec sa famille après avoir travaillé 15 ans à l’étranger. "Ma femme a de la famille à Labruguière et on n’avait pas envie d’une grande ville. Et la proximité de l’aéroport a été importante dans notre décision puisqu’ici on est à une heure d’avion de Paris", explique celui qui a notamment évolué à Londres où le travail à distance était déjà dans les mœurs bien avant la crise sanitaire. L’entrepreneur se sent si bien dans l’espace de coworking de l’Arobase qu’il envisage d’y rester même si sa société se développe et qu’il doit embaucher des collaborateurs. "C’est plus grand que d’être dans un petit bureau", explique l’entrepreneur qui est rentré en contact avec l’Agglo via son site Helloprojets.fr.

Un cadre idéal, ouvert à tous, que des entreprises installées de la zone utilisent aussi pour permettre une distanciation physique de leurs salariés depuis le début de la crise du covid. Plutôt que de télétravailler chez eux, des collaborateurs délocalisent leur poste en restant à proximité de leur entreprise et de leurs collègues. D’ailleurs des entreprises hébergées dans l’Arobase ont aussi demandé des espaces supplémentaires pour agrandir leurs bureaux afin de respecter les consignes sanitaires. Durant cette crise, la communauté d’agglomération joue donc d’autant plus son rôle d’accompagner les acteurs économiques du bassin.

Brian Mendibure

Retrouvez l'article paru dans La Dépêche ici 

Soirées patinoire réservées
2087
2086
2084
2078
2077
2076
2075
2074
2073
2071
2069
2068
2067
2066
2064
2062
2061
2060
2059
2058
2057
2056
2054
2053
2052
2051
2050
2049
2048
2044
2043
2042
2041
2040
2039
2038
2036
2035
2034
2033
2032
2031
2027
2025
2024
2022
2021
2020
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2002
2001
1999
1998
1997
1996
1994
1993
1992
1991
1990
1989
1984
1983
1982
1981
1980
1979
1978
1977
1976
1975
1974
1973
1972
1971
1970
1969
1968
1966
1965
1964
1963
1962
1961
1960
1958
1955
1954
1953
1947
1946
1945
1943
1941
1940
1939
1938
1936
1935
1934
1933
1932
1931
1930
1929
1928
1927
1926
1925
1924
1923
1922
1921
1920
1919
1918
1917
1916
1915
1914
1913
1912
1911
1910
1909
1908
1907
1906
1905
1904
1897
1896
1895
1894
1892
1891
1890
1889
1888
1887
1886
1885
1884
1883
1880
1879
1878
1874
1869
1867
1866
1865
1863
1862
1861
1860
1859
1858
1855
1853
1852
1849
1848
1847
1846
1845
1844
1843
1842
1841
1840
1838
1837
1836
1835
1833
1832
1831
1830
1829
1828
1826
1825
1824
1823
1822
1821
1820
1819
1818
1817
1812
1811
1807
1804
1803
1802
1801
1800
1799
1798
1797
1796
1794
1793
1792
1791
1790
1789
1788
1786
1784
1782
1781
1780
1779
1778
1777
1773
1772
1771
1768
1767
1766
1765
1764
1763
1762
1761
1760
1758
1757
1754
1753
1752
1751
1750
1749
1748
1747
1746
1744
1743
1742
1741
1740
1739
1738
1737
1736
1735
1734
1733
1729
1728
1727
1726
1723
1722
1721
1720
1719
1718
1717
1716
1710
1708
1707
1706
1705
1704
1703
1702
1701
1700
1699
1698
1694
1691
1690
1689
1688
1687
1686
1685
1684
1683
1682
1681
1680
1679
1678
1677
1676
1675
1674
1673
1672
1671
1670
1669
1668
1667
1666
1665
1664
1663
1662
1661
1660
1659
1658
1657
1656
1655
1654
1653
1652
1651
1650
1649
1648
1647
1645
1641
1640
1639
1638
1637
1636
1635
1634
1633
1632
1631
1630
1629
1625
1624
1623
1622
1621
1611